Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

samedi, mars 10, 2007

Biblio (2): L'Hibiscus Pourpre de Chimamanda Ngozi Adichie

Il est des livres que vous prenez sans raison particuliere sur les etageres de votre libraire et que vous lisez un jour de desoeuvrement ou d'ennui. C'est le cas du roman l'Hibiscus Pourpre de la Nigerianne Chimamanda Ngozi Adichie qui m'a tenue en haleine quelques heures cette semaine.

Au centre de cette histoire de nos temps, Kambili et Jaja 2 adolescents Nigerians de bonne famille eleves dans le strict respect de l'Eglise Catholique vivant sous les dictats de leur pere Eugene, un notable Ibo influent, catholique fondamentaliste, luttant pour la democratie dans son pays. Eugene est respecte de la societe et l'Ummuna, pour les biens qu'il possede mais aussi pour ceux qu'il prodigue. A la maison, il agit en pere tyrannique aveugle par un fanatisme d'un autre age. Les chatiments decrits dans ce livre sont parfois a la limite du soutenable. Ce tableau craquele quand la crise politique au Nigeria s'accelere poussant Eugene a envoyer ses enfants chez leur tante Ifeoma a Nsukka. La ils y decouvrent une vie moins douce sur la plan materiel (coupures de courant, denuement, penuries d'essence...), mais tellement plus agreable sur le plan humain; ils y decouvrent la gaiete d'un foyer ou les enfants rient, chantent, remettent en cause les adultes et les principes etablis. La tension des personnages est palpable au fil des pages, on tremble avec eux et la fin inattendue marque le debut d'une autre vie que l'auteure nous laisse le soin de formuler selon nos envies.

De belles questions sont soulevees dans ce livre, entre respect de la tradition et conformite aux enseignements chretiens, la lutte contre le peche justifie t'elle une damnation ici bas a coups de punitions et de chatiment corporels? Un homme peut-il etre bon pour la societe et mauvais pour les siens? Comment se liberer d'une oppression quand celle-ci s'opere derriere les grands murs d'une villa cossue sous les traits insoupconnables d'un pere que vous cherissez? Quel est le dernier coup qui vous fera relever la tete et combattre?

Les mots me manquent pour decrire cette belle histoire, complexe et profondement bouleversante.
Agee d'a peine 30 ans, l'auteure revele une belle plume, un talent et une imagination debordante.(L'histoire ne serait pas autobiographique!) Au fil de l'histoire, telle une hibiscus pourpre et rare voila que ces deux adolescents eclosent a la vie. "Les dieux sont brises" affirme Chimamanda Adichie mais ils s'averent on ne peut plus vivants car ils vivent en nous.

A lire, l'avis de Lo sur ce livre.