Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

samedi, août 26, 2006

Yesterday, Tsotsi : South Africa movie production shows great promises

South Africa is not known as being a filmic mecca but we should pay attention to its production as 2 movies proved that there was a lot of talent in that country : Yesterday from Darryll Roodt & Tsotsi from Gavin Hood.


Yesterday, Love has the power to change our tomorrows. The movie relates the story of a young mother called Yesterday who discovers she has AIDS. Her husband, a migrant mine laborer who works in Johannesburg, who originally gave her the disease, rejects her. Her ambition becomes to live long enough to see her daughter, Beauty, go to school. Leleti Khumalo in the role of Yesterday is moving and really inspiring. The movie talks about love and hope through despair and disease, but also addresses issues like discrimination and stigma that is attached to the AIDS pandemic especially in villages in Africa.

Tsotsi, Hope set him free. Tsotsi is a 2005 Academy Award-winning film, based on a novel of the same name by Athol Fugard. Tsotsi is a Sesotho slang word for a "thug" or "robber". Presley Chweneyagae eminently plays Tsotsi a young gang member that finds himself in charge of a young baby after hijacking a car. During 6-7 days, we watch Tsotsi metamorphosing himself from a displaced miscreant youth to a caring young adult, seeking redemption, feeling compassion for the baby and humanity as a whole. The story takes place in a township, but the issues of AIDS, poverty, crime are poignantly addressed. Those issues are unfortunately so universal that the story of the movie could have happened anywhere in the world.

A voir d'urgence !





source images : Yesterday (
Yesterday official website), Tsotsi (Movieweb)


Free As a Bird



A snapshot taken from my last sailing. This little picture captures a brief moment of life. To me, the magic resides in the liberty expressed as the bird passes rapidly in the blue sky! Can you hear the Beatles' sing "Free as a bird, like the next best thing to be" ? If not, you can watch the music video here.

vendredi, août 25, 2006

Simple prayer for businessmen : God Give me Patience- But Please Hurry!

"God Give me Patience- But Please Hurry!" : this is hilarious but contains some truth to it!
The Mad Business Woman reminds us that any new venture requires patience and perseverance.


mercredi, août 23, 2006

To Ivy or not : on name (brand) schools

Does your degree need cachet ? How important is it to study at an Ivy League school and to attend a reputable educational institution? Time Magazine asks the question "who needs Harvard ?" and not long ago Malcom Gladwell, author of Blink, discussed the social logic of Ivy League admissions in an article entitled "getting in". Both articles tend to focus on undergraduate admission but to me the question is still relevant from a sociological standpoint. Is it really essential to attend MIT, Stanford, Harvard, Berkeley and others ?

Gladwell contends that "
Élite schools, like any luxury brand, are an aesthetic experience—an exquisitely constructed fantasy of what it means to belong to an élite —and they have always been mindful of what must be done to maintain that experience."

I would disagree with Gladwell, because
in my own opinion, it goes well beyond the aesthetical experience and the fantasy. Although I strongly believe that the name of your school won't determine your intrinsic value as an individual and merely as a professional, to me, it is still highly beneficial to attend a reputable school (I am only talking at the graduate level), because of the network opportunities, the quality of the faculty etc...

My 100 CFA francs on the question

mardi, août 22, 2006

Bakassi, Congo : des eres nouvelles ?

Source image : BBC News
  • Bakassi : transition en images sur BBC. Une ere se ferme avec ce drapeau nigerian que le soldat fait descendre et plie. Cet habitant qui salue le dernier soldat nigerian sur le depart. Un peu de patriotisme dans l'image du drapeau camerounais hisse. C'est sur le net et ca se passe de mots.
  • RDC: il est encore trop tot pour se prononcer sur l'ouverture d'une ere democratique. Mais deja on peut parler d'une ere nouvelle qui s'est ouverte avec les 1eres elections democratiques qu'a connues le pays depuis 41 ans. Pluralite des candidats (peut etre un peu trop ?), le defi logistique des elections a ete releve, et pas de resultats staliniens pour le president sortant. Un bemol en images sur BBC, la tension entre les camps des rivaux aux elections presidentielles juste apres l'annonce des resultats officiels du 1er tour. Il y aura bien un 2eme tour le 29 Octobre 2006. Jean-Pierre Bemba qui a rallie 20.03% des votes sur son nom et son programme sera oppose au president sortant, Joseph Kabila, largement en avance au 1er tour avec 44.08% des voix. Pendant que les armes resonnent dans les rues kinoises, en coulisses negotiations, tractations et autres appels a la coalition vont deja bon train. Une belle illustration de la division du pays est aussi disponible sur le site de la BBC. On constate que l'Est swahilophone est majoritairement pro-Kabila, mais que si le jeu de la coalition venait a fonctionner, alors Bemba aurait de bonnes chances. Mais vous conviendrez avec moi que la politique n'est pas aussi simple que ca ! Avec Ethan Zuckermann, je vous recommende cet article du Mail & Guardian, Between credibility and chaos in the Congo. La lutte des "fistons", quelque soit son issue a ceci de navrant qu'elle ne nous offrira pas la cerise sur le gateau avec un renouvellement des personnels politiques.

Source image : BBC News (via Congogirl)


Tags: , , , , ,

dimanche, août 20, 2006

Le digital comme complement a l'industriel : le pari du high-tech low-cost au Rwanda

Alors que la question de la couverture numerique fait couler beaucoup d'encre en France et aux Etats-Unis, l'Afrique avance a petits pas sur le sujet. Et pendant ce temps au Rwanda, Greg Wyler, un entrepreneur americain a fait le pari de raccorder tout le pays des Mille Collines et le Wall-Street Journal voit en lui le Don Quichotte des Telecoms en Afrique.

Apres avoir rachete pour $20 m en 2005, l'operateur public Rwandatel, Greg Wyler a decide de faire de la compagnie rebaptisee Terracom, le fer de lance de son projet de low-cost high tech. Il voudrait fournir a tous les rwandais un acces internet pour la somme de $80 par mois. Rappelons que le salaire annuel moyen d'un Rwandais est de $200, ce qui prouve que le projet releve de l'ambition demesuree voire de la gageure. A sa decharge, il a eu au moins le merite d'essayer et de reussir a connecter certains endroits les plus recules du pays. La tache n'en demeure pas moins immense.

Ce projet souleve neanmoins quelques questions sur l'adoption des nouvelles technologies en Afrique. A la suite de Kevin Kelly et de son essai "The Myth of Leapfrogging", Emeka Okafor nous rappelle que l'accent ne saurait etre mis sur les nouvelles technologies de l'information au detriment du developpement des infrastructures dites "anciennes", de l'industrie et autres activites essentielles. Le developpement se doit d'etre realise par etapes, la revolution technologique a comme preliminaire la revolution industrielle. Le saut d'etape tel que nous l'avons vu avec l'adoption fulgurante du telephone mobile est une exception notable dans la dynamique somme toute ordonnee des tendances technologiques. Le wifi ne sera possible que si nous avons d'abord l'electricite. En d'autres termes, l'industriel avant le digital, ou le digital comme complement de l'industriel. Kevin Kelly nous rappelle que "to reckon leapfrogging as significant, it must be seen as a way to skip a complete generation of infrastructure [...] To a degree that is invisible to us, new tech sits on a foundation of old tech. Despite the vital layer of intangible activities which constitute our modern economy, a huge portion of what goes on each day is fairly industrial in scope: moving atoms, rearranging atoms, mining atoms, burning atoms, refining atoms, stacking atoms."

Revenons a notre ami bostonien et a son pari rwandais, il ne reussira que si le gouvernement rwandais l'accompagne dans sa demarche, en developpant les infrastructures, en promouvant la libre-entreprise, en elevant le niveau de vie des habitants et en creant un environnement sain propice aux affaires. Alors la seulement, l'internet a $80 ne sera non seulement pas un autre moulin a vent pour Greg Wyler, encore moins un reve inaccessible pour les rwandais, mais une realite, et au dela de cette realite, une commodite!

Affaire a suivre.

Que celebre t'on au musee du Quai Branly ? Point de vue d'Aminata Traore

Lors d'une prochaine visite a Paris, je me suis promie d'aller faire un tour au musee du Quai Branly. Pour ceux a qui ce musee n'evoque rien, il s'agit du musee anciennement connu sous le nom de "Musee des Arts Premiers". Premiers pour cacher le sens de primaires peut-etre. C'est un musee qui abrite les collections d'arts d’Afrique, d’Océanie, d’Asie et d’Amérique.

J'attire l'attention du lecteur sur le fait que je n'ai pas encore eu l'heur de le visiter et d'en decouvrir les collections que l'on dit somptueuses. Un point de vue m'interpelle pourtant; Aminata Traore, la remuante et vocale ancienne ministre de la Culture malienne, rappelle que dans un article que « [...] nos oeuvres d’art ont droit de cité là où nous sommes, dans l’ensemble, interdits de séjour ».

"Le Musée du Quai Branly est bâti, de mon point de vue, sur un profond et douloureux paradoxe à partir du moment où la quasi totalité des Africains, des Amérindiens, des Aborigènes d’Australie, dont le talent et la créativité sont célébrés, n’en franchiront jamais le seuil compte tenu de la loi sur l’immigration choisie."
Pour l'essayiste, ce musee doit servir de force d'interpellation des opinions publiques africaines et europeennes, elle invite les oeuvres a etre "la voix de vos peuples et témoignez pour eux", mais aussi a etre la caisse de resonance des affliges qui essaient de suivre leur chemin a la recherche de leur propre eldorado.
"N’entendez-vous pas, de plus en plus, les lamentations de ceux et celles qui empruntent la voie terrestre, se perdre dans le Sahara ou se noyer dans les eaux de la Méditerranée ? N’entendez-vous point les cris de ces centaines de naufragés dont des femmes enceintes et des enfants en bas âge ?"



Douala vs Los Angeles : 1-0

Merci Christelle pour le lien !

La derniere etude realisee par le cabinet de conseil en ressources humaines Mercer revele que Douala compte parmi les 50 villes les plus cheres au monde. Classee en 27 eme position derriere Moscou ou Hong-Kong, Douala arrive en 1ere position des villes africaines devant Lagos (31), Lusaka (41), Abidjan (45) et Dakar (45). Pour conduire cette enquete, Mercer a compare les couts de vie dans chaque ville en incluant le loyer, les transports, l'alimentation, l'habillement, les loisirs etc...Cette enquete aide les gouvernements et entreprises a determiner les indemnites d'expatriation allouees a leurs employes.
Du dollar au Franc CFA, assurez vous de ne pas y perdre au change, si vous prevoyez de rentrer au pays travailler, et prennez en compte les divers "couts de la vie chere". P.s: ce n'est pas un slogan !


The latest survey on the World's most expensives cities, conducted by Mercer Human Resources consulting, reveals that Douala is one of them. The Cameroonian metropolis was ranked 27th, behind Moscow (1) and Tokyo (3), but took precedence among african cities such as Lagos (31), Lusaka (41), Abidjan (45) et Dakar (45). The methodology used for this survey included the comparison of several living costs in each location (housing, transport, food, clothing, household goods, and entertainment etc.). This survey help corporations and governments determine compensation allowances for their expatriate employees. If you plan to return to work in your motherland, don't get short-changed and make sure you weigh all the costs!


jeudi, août 17, 2006

L'Art du jargon dans Corporate America

Quelques mots a connaitre dans le Corporate America:

  • achievement
  • commitment
  • accountability
  • leadership
  • team
  • empowerment
  • performance review
  • meritocracy
Merci Olivier pour cette liste, reste encore a savoir ce qu'elle recoupe :) J'y ajouterai les termes suivants
  • strategy execution
  • value delivering

Comme dirait Sacha Guitry, "il y a des gens qui parlent, qui parlent... jusqu'à ce qu'ils aient trouvé quelque chose à dire." Malheureusement, ces gens sont legion en entreprise et pas seulement de ce cote de l'Atlantique.


Tags:

Silence silence

Desolee, mais il semblerait que je sois happee par le flot continu des evenements et des contingences. Beaucoup de travail et fort peu de temps pour les loisirs dont le blog. Pendant ce temps dans le monde:



  • Madonna, Bono, Angelina Jolie et autres stars que comptent la planete remettent l'Afrique au gout du jour , qui avec un clip video, qui avec ses tournees, qui pour adopter un enfant. Selon l'article "Into Africa" paru dans le NY Times, attention(s) et charites semblent confluer vers un continent qui en a besoin. Selon le quotidien new yorkais, "Africa…is suddenly 'hot'" ! Nous sommes heureux de l'apprendre.

  • Ivoirite, carte d'identite et elections sont au menu en raison des preparatifs aux elections cet automne en Cote d'Ivoire. Le processus d'attribution des cartes d'identite promet d'etre un casse tete tant pour les autorites du pays, que pour les habitants.

  • Barack Obama s'en retourne en terre d'Afrique. Le Senateur noir de l"illinois a prevu de visiter le pays de son pere, le Kenya, mais aussi le Congo, Djibouti, l'Afrique du Sud et peut-etre le Soudan ou le Tchad.


Et pendant ce temps....vous connaissez la suite !


Tags: , , ,

mardi, août 08, 2006

Bakassi la Camerounaise ?

Selon l'ONU, l'histoire de Bakassi compterait parmi "les 10 sujets de 2006 dont le monde devrait entendre parler davantage"; l'histoire est celle d'un recours (victorieux?) a la loi pour prevenir un conflit entre les deux voisins. Le contentieux opposant le Cameroun au Nigeria arrive t'il a un epilogue? L'actualite nous porterait a croire que c'est le cas : selon la BBC, le Nigeria aurait commence a retirer une partie de ses troupes de la peninsule de Bakassi. D'ici a Lundi prochain, 3000 troupes nigeriannes devraient s'etre retirees de Bakassi.

Bakassi est-il Camerounais ou Nigerian? Avis partages, selon le camp dans lequel on se trouve. Sur la blogosphere quelques articles interessants qui retracent une partie des faits historiques.
Suite au jugement rendu par la Cour Internationale de Justice en Octobre 2002, et a la rencontre entre les presidents nigerians et camerounais en Juin dernier, l'histoire s'accelere apres 14 ans de conflit juridique et 3 decennies de tensions au frontieres. Les faits et les hommes sont tetus, et certains habitants se sentant Nigerians, ont decide de creer un etat independant d'un Cameroun avec lequel ils ne se sentent pas en lien.

Nul besoin de rappeler que la question de la souverainete ne s'est posee avec acuite, que lorsqu'il a ete decouvert que la region regorge de petrole (certaines hypotheses parlent de
10% des reserves mondiales de gas et de petrole). Encore un desordre herite de la colonisation, du decoupage arbitraire de l'Afrique et de la cupidite des hommes.

Affaire a suivre !



Tags: , , , , ,
Source image: Camerounlink.net

lundi, août 07, 2006

Vos amis vous elevent-ils ou vous tirent-ils vers le bas?

Quel role ont vos amis dans votre vie, dans la construction de votre identite, dans les choix quotidiens et/ ou importants que vous operez? Question que chacun de nous est en droit de se poser; la reponse a la question est elle aussi affaire de reflexion personnelle.

Le post de Steve Pavlina pose la question "Are you friends an elevator or a cage?" sans ambages. Il propose un test interessant sur son blog, un debut de reflexion sur les 5-10 amis avec lesquels nous passons le plus clair de notre temps actuellement. Dans quelle mesure ces derniers ont-ils une influence bonne ou mauvaise sur notre vie ? La loyaute envers les amis peut-elle impliquer un deni de ses propres valeurs etc...?

L'article interpelle, mais Pavlina ne va pas aussi loin que la 10eme loi du pouvoir de Robert Greene. Si vous ne connaissez pas le concept, je vous invite a sa lecture de "toute urgence" comme disent les mauvais journalistes !

Mes amis, je vous aime, mais je me prefere ! Sans rancune.


Technorati Tags: , ,

dimanche, août 06, 2006

You did a great job ! Thanks ! You're FIRED !

Dr Ngozi Okonjo-Iweala
Patti Sangana ! I guess I missed something or politics have too much intricacies for the simple mind of mine. The recent events in Nigeria and the resignation of the Foreign Affairs Minister, Dr. Ngozi Okonjo-Iweala, proved that there is something decayed in the way our countries are run.

The former Finance Minister of Olusegun Obasanjo was largely credited for the $18 billion debt cancellation from the Club of Paris. The Harvard trained former World Bank vice president was a woman on the rise, the "Corruption Cop" praised by Time magazine. Not only did she remove the clutches of the international creditors, but she also strove to restore the image of her country blamed for its corruption by Transparency International.

Last month, she was "redeployed" from Finance to Foreign Affairs. Several bloggers argued that this was a sign of bigger fate for her, others were contending that the hero was falling from grace. Appearances remained then intact, as she was still heading the country’s economic team. But this week, while she was negotiating in London for her country, she was sacked from the economic team. President Obasanjo once again showed how much he lacked courtesy. Dr Ngozi Okonjo-Iweala responded with elegance and pride by resigning. This is so un-african, but at the same time so refreshing.

As for the reasons of her being sidelined by Obasanjo, you make your own call. Was she caught in the web of intrigues fomented at Aso Rock? Is it because she expressed reserves regarding a 3rd term for Obasanjo? Maybe one day we'll know the truth (I doubt so), but one can bet that her resignation is a prelude for a even stronger comeback in Nigerian politics. The whole story saddens me, but I guess, this is how goes the world. As
Ethan Zuckerman brilliantly puts it: "Cut Corruption. Pay Debt. Accept Kudos. Get Fired."

Mam ma nkon si !

Lagos truly is becoming New York without the electricity

Image: Ikoyi Bay and Lagos's central business district.
Photograph by Benji Robertson

Jeremy Weate, l'hybride anglais et yoruba, partage au fil des lignes sa vision de la megalopole nigerianne sur Naijablog. Une phrase retient mon attention "Lagos truly is becoming New York without the electricity." :)

Vivre, aimer et rire au Nigeria, une belle perspective pour avoir les bruits de la rue chez nos freres naijes.


Technorati Tags: ,

"After all is said and done, more is said than done" Esope

Glaneries sur la toile:
  • les conseils du Venture Capitalist Josh Kopelman aux nouveaux entrepreneurs. " Walk the talk" comme ils disent de ce cote de l'Atlantique, de la vision mais aussi une grande capacite a executer la strategie sont autant d'ingredients pour le succes.
  • Le blog de Mark Murphy propose des conseils de management simples. Pour ma part, je suis une adepte des stand-ups meetings journaliers. Ca va vite, c'est efficace car l'equipe ne perd pas son temps dans des poncifs inutiles. J'aurais probablement l'occasion de revenir sur les techniques de gestion de projet dites Agiles. Cette semaine j'ai eu droit a une formation sur Scrum. Un des elements de cette methode qui serait re-utilisable dans d'autres contextes: la reunion quotidienne de 15 minutes. 3 questions auxquelles les membres de l'equipe repondent chacun a leur tour : 1) What was accomplished since yesterday's meeting? 2) What is planned to be done today? 3) What impediments need assistance in being solved?
  • la pub en ligne d'Ikea. Prenez le curseur de cotre souris pour entrer dans la magie revue par les fils de pub et peut etre choisir votre nouvelle cuisine.
Voila c'est dit, mais c'est pas fait. Esope n'avait pas tort, mais Hypnos m'appelle et son fils Morphee m'attend deja !

samedi, août 05, 2006

Du cote du fleuve Congo

On a vote en Republique Democratique du Congo: les Congolais etaient appeles a choisir parmi 32 candidats (dont 3 dames) leur futur President de la Republique. Les chiffres bruts sont a l'image de ce pays immense: 9709 candidats aux legislatives qui avaient lieu en meme temps, un staff de plus de 250000 personnes, 17000 casques bleus pour assurer la securite 25.6 millions electeurs appeles aux urnes.

Ces 1eres elections libres depuis 40 ans au Congo (ex Zaire), dans un pays ravage par les exces du Mobutisme et de la guerre, ont eu le merite de se tenir dans un calme relatif. Autre signe "encourageant", le jeune president sortant, Joseph Kabila, a decide de ne pas preparer le powerpoint de sa victoire en s'attribuant un majorite stalinienne a l'instar de certains de ses comperes africains.

La lutte des fistons voit s'opposer Joseph Kabila, anglophone et swahili, Jean-Pierre Bemba francophone et coqueluche de la megalopole kinoise, l'invite surprise aux agapes politiciennes congolaises, le cancerologue Oscar Kashala, qui si l'hypothese du 3eme tour se confirmait, pourra jouer de son influence pour departager les 2 candidats en lice.

Je n'ai pas eu l'heur de lire leur programme politique, mais nul doute que ces messieurs ont tous a coeur, le cessez-le-feu, le developpement economique du pays, le bien-etre du peuple, la fin de la corruption et la repartition equitable des richesses dont regorge ce pays (cobalt, cuivre, cadmium, pétrole, diamants , or, argent, zinc, manganèse, étain, germanium, uranium, radium, bauxite, minerais de fer, charbon, hydroélectricité, bois etc...).

Qui dit mieux ? Chiche !



jeudi, août 03, 2006

L'amour c'est pour la vie

Certes, mais pas facile dans la pratique. Une piste a explorer dans un article sur "les secrets du couple qui dure" dans le journal Le Monde du 1 aout 2006. "le secret du couple qui dure, c'est de ne pas attendre perpétuellement de l'autre plus qu'il ne peut donner."




Technorati Tags: , ,

mardi, août 01, 2006

Le ciel est plus bleu a Rio

Selon le rapport Best Blue Sky lance par le voyagiste en ligne Expedia.co.uk, le ciel est plus bleu a Rio. Anya Hohnbaum, une chercheuse de Glasgow a sillonne la planete pendant 2 mois et mesure la couleur, la clarte, la luminosite et l"humeur" des cieux de notre planete.

Son journal en ligne contient des photos etonnantes qui vous changeront de la grisaille. 2 mois a voyager a travers la planete pour scruter les cieux, c'est un boulot qui me plairait bien :)

Le gagnant est Rio de Janeiro, mais Anya a semble aussi apprecier les cieux du Cap en Afrique du Sud (en 4e position).


Technorati Tags: , ,

Et que fait un Africain quand il decide de se lancer dans les affaires?

Dans un monde ideal, il ou elle devrait lire la mine de conseils postes sur le blog Diary of a Mad Business Woman.

Un blog riche de petits conseils simples et droles pour les africains voulant se lancer dans les affaires. L'auteure, une africaine, participe aussi a la plate-forme d'aide aux affaires Tradelink Africa. L'auteure ne vous parle pas de monter le dernier hedge fund specialise dans les nouvelles technologies, mais au contraire, plus en lien avec les realites africaines, elle s'adresse a ceux qui en Afrique veulent investir temps, argent et reves dans l'aventure tortueuse du "biz".

Revue de detail des mauvaises et des bonnes raisons qui feront de nous les CEO de demain.

"Everyone expects their business to bring in money, bring in the customers, and expand each year. Unfortunately, most people are not willing to put in the work and do the specific things that are necessary to make their businesses succeed- like take medicine every day to make sure your mind is clear enough to write good business advice – ..."

"How not to start a business" :
  • En investissant toute sa retraite dans une nouvelle affaire
  • En salariant le cousin du village ou tout autre membre de votre famille
  • Faut-il emprunter a la banque pour ouvrir/developper votre affaire?
  • En faisant des estimations approximatives de vos futurs revenus
" Why not to start a business- to run away from your terrible boss".

Au fil des lignes, elle nous conte l'histoire de proches qui ont essaye de monter des PME en Afrique. Vous sourirez a l'evocation d'un oncle, d'un ami ou d'un cousin qui s'est reve apprenti-entrepreneur (la tonalite resonnera de maniere familiere pour beaucoup d'entre vous). En fin de compte pour reussir en affaires, nous dit-elle, soyez optimiste mais restez realiste !


Technorati Tags: , , ,