Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

samedi, décembre 09, 2006

Qu'est-ce qu'un raciste?

The english summary is to be found at the bottom of the post.

Un post tres interessant du journaliste Malcom Gladwell sur son blog, intitule "defining a racist". Vaste sujet qu'il convient donc de restreindre a la question moins generique "comment evalue t'on un propos raciste?" (restrictions pour garder des limites a ce post qui n'est qu'un commentaire de l'article mentionne plus haut)

En preliminaire, pour ceux qui ne lisent pas autre chose que les derniers episodes du duel Royal-Sarkozy, une (des) polemique(s) aux USA suite au propos tenus par le comedien Michael Richards (Seinfeld) ou par l'acteur Mel Gibson. Pour vous faire une idee de ce que racontait Richards lors de son spectacle, la video se trouve ici. Quant a Mel Gibson, lors d'une altercation avec la police, il aurait accuse les juifs d'etre a l'origine de toutes les guerres du monde (sic). La netosphere ayant glose a volonte sur ces evenements, more on these events can be found by googling them.

OK. Revenons a nos moutons, et posons nous la question si les propos tenus par ces 2 personnages font d'eux des racistes. Gladwell propose 3 axes d'analyse (ou criteres) pour caracteriser ou non des propos racistes. En resume, quand quelqu'un tient des propos racistes, une des grilles d'analyse est de se demander, "Qu'a t'il dit exactement? L'a t'il dit pour nuire? Le pensait-il vraiment?"
  1. "Content. What is said clearly makes a difference. [...] All hate speech is hurtful. But racism crosses the line and becomes dangerous when it encourages false belief about a targetted group." Plus le propos est precis, plus son contenu haineux ressort.
  2. "Intention. Was the remark intended to wound, or intended to perpetuate some social wrong? Was it malicious?" Une remarque nocive sur les Camerounais ne me choque pas quand elle emane d'un compatriote, mais je l'entendrais probablement d'une oreille differente venant d'un europeen par exemple. Il en va de meme lorsqu'un noir emploie le terme "negre".
  3. "Conviction. Does the statement represent the individual's considered opinion?". Concernant ce critere precis, Gladwell avoue et j'abonde dans son sens, que l'evaluation sur ce critere s'avere un peu plus complexe. Le racisme inconscient et les prejuges qui en decoulent etant plus prevalents que l'on ne le pense. Richards comme Mel Gibson a grand renfort d'agents de communication se sont excuses a profusion dans les medias. Pensaient-ils vraiment les propos qu'ils ont tenus? Je vous laisse juges. Lors d'une conference telephonique de travail, une des personnes s'est mise a faire des blagues en tentant d'imiter l'accent des indiens et tenant des propos que je ne reproduirais pas ici. Moi de lui faire la remarque que nous etions en seance de travail et que je trouvais le propos deplace et offensant. La personne s'en est tenue la, mais moi pas. Rapportant le fait a son manager, lui demandant de prendre une une action corrective sur la situation je m'entends dire "quel etait le contexte? Je ne pense pas que X soit raciste". Hyper choquee, je me suis toute de meme interrogee sur le fait qu'X pouvait ne pas vraiment penser ce qu'il disait. Le racisme inconscient etant le plus difficile a cerner avec precision, mais n'en demeure pas moins latent. Comme tout acte inconscient, il arrive qu'il remonte a la surface de maniere aussi inopinee qu'inopportune. On s'entend repondre souvent dans ces cas, "c'etait pas bien mechant!".
J'ai volontairement restreint ce commentaire aux 3 axes mentionnes par Gladwell, mais la verite etant malheureusement aussi complexe que vaste. Le racisme est multi-formes tant dans son expression que dans son acception. Par exemple, j'ai trouve le film Borat bien derangeant a bien des egards (peut-etre aussi parce qu'il prenait a rebours un grand nombre de mes a priori sociaux, politiques et religieux). L'intention de Borat - je ne le contredis pas- est bien de combattre toutes formes de prejuges, mais pour dire vrai - "it wasn't that funny !".

Autre point a mentionner, le racisme n'est pas affaire de races. Un noir peut avoir de serieux prejuges et de la haine contre sa propre race et doit etre defini comme etant raciste.

Gladwell et d'autres avec lui ont beaucoup dit et beaucoup ecrit sur le racisme. Il est encore tant de choses a ajouter et/ou preciser. Je me contenterais de quelques-unes. Le racisme s'exprime verbalement, mais aussi dans les attitudes, dans les gestes, dans tout ces petits rien qui blessent l'autre. Exemple: vous allez vous asseoir a cote d'une dame blanche dans le bus et celle-ci se leve immediatement pour changer de place. Autre exemple triste de la bien-pensance a rebours lorsqu'a la messe, votre "frere en Christ" refuse de vous donner l'accolade de paix, mais la donne a tous ceux assis sur votre rangee en vous esquivant savamment. Pour toutes ces fois ou cela m'est arrivee, (trop de fois malheureusement), j'ai decide de n'en prendre point ombrage, car selon moi une des facons de combattre le racisme et les prejuges est d'etre bien dans sa peau (sans jeu de mots) et a l'aise dans sa race. Et ceci pour une raison simple, la confiance en soi peut s'averer un neutralisant efficace contre la peur et l'ignorance de l'autre.

Je ne saurais conclure sans citer Robert Kennedy qui avait ce propos magnifique pour expliquer que le racisme etait tout aussi sterile que sans fondement. "But suppose God is black? What if we go to Heaven and we, all our lives, have treated the Negro as an inferior, and God is there, and we look up and He is not white? What then is our response?"

English summary
How do we define a racist? The journalist Malcom Gladwell proposed a very interesting angle of evaluation of a racist in his post entitled "defining a racist". According to him, to define a racist, you must examine the content of what his says, the intention behind and his own conviction.

3 comments:

om@, free as a bear a dit…

We don't know anything about racism. We've never experienced it. If words can make a difference in your life for seven minutes, how would it affect you if you heard this every day of your life? (Jane Elliot)

Titophe a dit…

Sujet tres pertinent et tres interessant! Je consacre un blog entier au sujet, et ce depuis plus d'un an: Racisme et Histoire

Ceci etant dit, je suis tombé par hasard sur ce blog en reconnaissant le nom de la Sanaga, fleuve dans lequel je me suis baigné à maintes reprises lorsque je vivais au Cameroun dans les années 80 (vers le pont de l'enfance). Que de souvenirs!

Lydie a dit…

merci Titophe. Je serai heureuse de partager avec toi quelques photos de mon cher fleuve.