Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

lundi, juillet 09, 2007

En boucle sur mon Ipod: Cours d'histoire de Tiken Jah Fakoly


Lors d'un dîner chez des amis le week-end dernier, j'ai pu découvrir la sélection musicale de mes hôtes entre deux gorgées de jus de gingembre et un plat de Yassa (tout était fort réussi chère Bineta). Au menu (musical pour ceux qui suivent l'histoire) que du très bon son : Sénégal d'Ismaël Lô que que je ne me lasse d'écouter, mais l'album qui a eu mes faveurs et qui repasse en boucle dans les écouteurs de mon Ipod est un album assez ancien (entendez plus d'un an...)

Cours d'Histoire de Tiken Jah Fakoly. Une vraie pépite; sous un rythme de reggae langoureux et entraînant, Tiken se fait professeur, pose les questions et énonce certaines vérités. Subtilement dans ses chansons, il récité la (trop) longue liste des Martyrs et mouroirs oubliés des dictatures africaines (Ernest Boga, Thomas Sankara, Robert Zongo etc... ) "Les sorciers oublient toujours, les parents de la victime n'oublient jamais, c'est pourquoi nous allons pardonner, mais jamais oublier..."

Cadeau Sanaga, la vidéo :)


Ma préférée est sans nul doute Nationalité où il fait un rappel incisif de la fondation de la "terre cosmopolite" qu'est la Côte d'Ivoire. Fraternité nécessaire où nul ne saurait se prémunir d'une ascendance étrangère.
"Il était une fois une terre cosmopolite sur laquelle des peuples se sont retrouvés C'est ainsi que les Sénoufos se sont installés au 16ème Siècle C'est ainsi que les Krous étaient deja la avant le 16ème Siècle C'est ainsi que les Baoulés se sont installés au 18ème C'est ainsi que les Djoulas se sont installés au 17ème Siècle A propos de nationalité ils ont des difficultés parce qu'ils ont des cousins en Casamance Meme s'ils ont des cousins en Sierra Leone est ce qu'il n'y a pas de Kouamé au Ghana "

Voilà un bel appel à l'unité bléssée qui s'énonce d'une voix grave et cassée qui vous percute au fond de votre être, "C'est en 1893 que ce territoire fût baptisé Côte d'Ivoire, donc tous ceux dont les ancêtres sont nés après cette date sont ivoiriens..." Tout ceci repris magistralement par le choeur qui susurre "A gnafo, a gnafo fakoly, a gnafo bè ba yéré soro..."

A écouter d'urgence! Les paroles de Tiken sont disponibles ici.

Son site officiel présente sa nouvelle oeuvre "l'Africain".

Source image: WikiMedia