Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

dimanche, juillet 16, 2006

L'Afrique et le retard numerique - Force field analysis

La resolution des problemes (Problem solving) est un des defis auxquels les managers doivent faire face et cela quelque soit leur echelon. C'est une des qualites dont chacun d'entre nous doit s'equiper dans l'environnement de travail. Les differentes etapes de la resolution d'un probleme peuvent etre enoncees comme suit:
1) Analyse causale
2) Resolution de probleme creative (Creative problem solving).
3) Prise de decision
4) Anticipation et planification

Sur le marche, il existe plusieurs techniques d'analyse causale:

  • Deviation analysis: s'utilise dans des situations ou il existe une deviation positive ou negative de la norme et que cette deviation peut s'expliquer par une ou plusieurs causes. Cette technique est aussi tres utile quand on a peu de donnees "solides" (ex: chiffres..) a disposition.
  • Distinction analysis: s'utilise dans des situations de deviation constante entre le resultat attendu et le resultat obtenu. (ex: le nombre d'appels traites au call-center devait etre de 97% et il n'atteint jamais plus de 93% dans les faits).
  • Force field analysis: s'utilise quand il existe plusieurs causes liees entre elles.

Ces methodes ont en commun l'application d'un processus systematique dans la recherche de la cause d'un probleme.

Je me pencherai brievement sur la derniere technique du force field analysis, que je pense appliquer cette semaine dans le cadre de mon travail. Je choisis cette methodes, car j'ai peu de donnees chiffrees sur les causes du probleme, mais aussi que je ne pense pas qu'il yait une seule et unique cause. Plusieurs auteurs l'utilisent pour analyser les causes de la resistance au changement.

Je pense qu'il peut etre applique dans un cadre plus large d'analyse de performance. Je prendrai un cas neutre : l'Afrique et la fracture numerique. (bon ok c'est pas aussi neutre, mais au moins tout le monde ou presque a une opinion sur le probleme). En sept 2000, le pourcentage des internautes venant du continent etait de seulement 1%.

Plusieurs etapes pour analyser le probleme qui a plusieurs causes liees entre elles.

  1. Decrire la performance actuelle a ameliorer: l'Afrique subit un retard numerique par rapport au reste de la planete.
  2. Identifier les forces de contraintes et les forces qui permettent d'atteindre le niveau de performance actuel (driving forces).
  3. Mesurer/peser les forces et determiner celles sur lesquelles on a un controle.
  4. Decrire la performance a atteindre. L'Afrique doit combler totalement son retard numerique.
  5. Identifier des actions potentielles visant a ameliorer le niveau de performance actuel. Il s'agit ici de se concentrer sur les actions potentielles visant a amoindrir les forces de contraintes et renforcer/ajouter les driving forces.
  6. Developper un plan d'action, en indiquant le niveau d'impact de chacunes des actions (Haute, moyenne, basse). Un point important est de definir le Qui et le Quand. Qui fera quoi et dans quel temps imparti?

Voila,les regles du jeu me semblent simples. Essayons de mettre en pratique avec l'exemple choisi plus haut. J'attends vos commentaires et idees

1) l'Afrique subit un retard numerique par rapport au reste de la planete.

2.1) Forces de contraintes:

  • un sous-developpement economique et social - 10
  • l'insuffisance des infrastructures - 10
  • le coût élevé de l'accès - 8
  • la barriere de la langue (sites en anglais, francais, chinois, mais tres peu ou pas en basaa, bambara, haoussa, lingala etc...) - 8
  • l'analphabetisme - 8
  • difficulté d’utiliser les nouvelles technologies - 6
  • le manque de creation locale - 6
  • le Web 2.0 (on a pas encore fini d'acheter la 1ere version et voila qu'on doit upgrade :) - 6 - No Control

2.2) Driving forces:

  • les cybercafes (on a beau dire mais je pense qu'ils jouent un grand role dans le rattrapage de l'Afrique) - 8
  • tous les pays africains sont desormais connectes a la toile - 8
  • initiatives des gouvernements - 7
  • initiatives privees et concurrence feroce dans le domaine des telecommunications - 8
  • "democratisation" du PC. J'en ai vu a 100.000 FCFA a Douala lors de mon dernier sejour. - 6

3) j'ai assigne une note d'importance a chacunes des forces mentionnees. il y en a une sur laquelle nous n'avons que peu de controle, c'est le passage au web 2.0

4) L'Afrique doit combler totalement son retard numerique.

5) Actions potentielles a mener

  • Creer des contenus adaptes a l'Afrique et a la pluralite des langages et cultures.
  • Oeuvrer pour le developpemt economique et social (j'en vois qui sourient derriere leur ecran, mais c'est un fait simple et vrai). Le determinisme technologique est un fait flagrant.
  • Combler la fracture cognitive et multiplier les initiatives visant a former a l'usage des nouvelles technologies et du savoir universel que ces dernieres representent. L'universite Africaine virtuelle est dans la droite ligne de cette idee.
  • Abaisser le prix de la connexion a domicile, la concurrence dans nos pays malheureusement peut prendre des allures de cartel avec une entente sur les prix entre les fournisseurs. Devinez qui perd?

6) Developper un plan d'action: Qui fera quoi et dans quel temps imparti? ca nous concerne tous et ca commence maintenant. Plus serieusement, il faudrait y reflechir plus et voir quelles actions memes minimes peuvent etre prises sans avoir besoin d'une enieme conference sur la question et du bla bla qui s'ensuit.

Je ne l'ai pas lu, mais le livre du Camerounais de Jacques Bonjawo : « Internet, une chance pour l'Afrique » publié en 2002 chez Karthala doit contenir plusieurs idees en ce sens.

Voila mes 100 FCFA sur la question.

3 comments:

Om@ a dit…

L'exposé de la théorie est 'léger' mais l'analyse concrète est bonne. Et je pense que Web 2.0 ou non seulement a peu d'importance. L'ingéniosité africaine saura étendre l'influence du web avec les outils à disposition :)

Sur la résolution de problème j'ai une approche que j'appelerai 'ludique', au sens où tout comme pour un jeu il faut trouver une solution et qu'on peut - doit - prendre du plaisir à la résolution.

Sur les étapes :
1) établir les faits réels, s'assurer de l'état des lieux exacts qui est (souvent) différent de la 1ère description établie par les utilisateurs
2)établir des explications probables, des pistes de recherches // - A ce niveau il convient de prendre du recul, d'échanger, d'avoir d'autres points de vue qui ouvrent de nouveaux horizons de recherche
3) valider l'impact de chaque piste
4) s'assurer de la bonne résolution de toutes les causes
5) mettre sous contrôle - si cela n'est pas déjà fait - afin de lever rapidement des alertes en cas de nouvelles dérives.
Bref ...

Yacine Khammal a dit…

Ce que j'ai a dire est bassement terre-a-terre et ne contribue pas a l'aspect politico sociologico methodologico analyico systemique de la discussion so far.. J'ai toutefois l'honneur d'ecrire sans accents car QWERTY comme l'auteur du blog...

Et... j'ai une solution concrete pour reduire la fracture numerique africaine, rien que ca! Cette solution s'appelle Sit'rapid, votre site plus simple plus rapide. Eh oui, vous l'avez devine, il s'agit d'une solution site web do-it-yourself all-in-one creee par une bande d'africains (le Maroc est bien en Afrique?) pour d'autres africains - professionnels, TPE, PME, associations, bref tout le monde.

La solution comprend une solution simple de gestion de pages web et de leur contenu, facile d'utilisation par les utilisateurs non techniques et meme non familiarises de l'informatique; l'hebergement; le nom de domaine; l'initiation et le support utilisateur; le tout pour 1200 dirhams marocains TTC (a peu pres 100 Euros) pour l'annee pour le premier pack.

Multilingue - par exemple, les sites en arabe se creent facilement.

Accueil chaleureux so far au Maroc, une grande premiere... Grande campagne de comm. prevue pour la rentree.

Seul hic : il faut etre deja connecte a Internet ;)

Plus d'infos sur www.sitrapid.com

Africa web unite...

Lydie a dit…

Salut om@,

merci pour tes idees. Pour ceux que la theorie du force field analysis interessent, ils peuvent toujours se referer au site de mindtools

http://www.mindtools.com/forcefld.html

Yacine,

tres belle initiative que celle de SitRapid', j'aurais l'occasion de revenir sur cette offre dans un prochain post.