Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

lundi, février 04, 2008

Kouchner, Microhoo-Google, Obama-Clinton, les lions etc...

Voilà que je ressens le décalage horaire avec une certaine acuité, voire violence. Dur dur...
  • "Homme d'état sans frontières"; le journal New York Times signe dans son édition de ce week-end un portrait du French doctor et ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. "The issue that the French find most entertaining to debate about Kouchner is: Does he matter? One line of argument runs that while Kouchner gets to do the hot spots — Darfur, Lebanon, Kosovo — Sarkozy turns to Levitte when it comes to great-power diplomacy. And the Syrian misadventure implies that Kouchner can’t even exercise control over the hot spots. Pierre Haski, director of Rue89, a left-leaning French foreign-affairs Web site, calls Kouchner “the weakest minister of foreign affairs in memory, except for Douste-Blazy."
  • MicroHoo & Google : searching for the next big thing. (BBC) Google a visiblement décidé de jouer les troubles-fête en soulignant les risques pour la concurrence et l'innovation sur Internet que pourraient avoir le rachat de Yahoo par Microsoft. Sur le blog de Google on peut ainsi lire : "So Microsoft's hostile bid for Yahoo! raises troubling questions. This is about more than simply a financial transaction, one company taking over another. It's about preserving the underlying principles of the Internet: openness and innovation." Bonne analyse de Robert Scoble sur les motivations de Google pour retarder le deal.
  • Cameroun-Tunisie : 3-2 (Camfoot). Voilà un sacré match et le résultat n'est bien sûr pas pour me déplaire...Rendez-vous dans quelques jours face au Ghana. Vu que je n'ai pas de chaîne retransmettant le match, 1000 mercis à François qui a joué le commentateur sportif pour le moins "surprenant". Petit lien pour le fun : les pronostics d'avant match sur Yahoo answsers, force est de constater que beaucoup ne donnaient pas cher de notre peau.