Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

lundi, octobre 30, 2006

Crash au Nigeria : entre securite aerienne et imperatifs commerciaux

La question de la securite aerienne se pose avec acuite, suite au crash du boeing 737 de la compagnie nigerianne ADC le 29 Octobre. A son bord et au nombre des victimes, le leader spirituels des 70 millions de musulmans que compte le Nigeria, le Sultan de Sokoto, Mohammadu Maccido. La license de vol d'ADC a ete pour l'heure suspendue, et Chippla Vandu nous rappelle qu'une des causes de ce tragique accident, est aussi le besoin commercial de couvrir des lignes interieures moins lucratives telles que Lagos-Abuja-Sokoto. Ces destinations etant delaissees par les grandes compagnies telles Virgin Nigeria.

Pour ce qui est de la securite dans le ciel Nigerian, "
the truth remains that it all depends on where exactly one wants to fly to. For now, the Nigerian skies remain unsafe. But, beneath of all this lies the dearth of infrastructure and cash needed to maintain and replace aging fleets, as well as adequately train flight crew and staff."

Ce triste constat sur la securite vaut malheureusement aussi pour les autres lignes regionales et/ou interieures en Afrique Sub-saharienne. La question de la reforme du secteur aerien se pose avec une acuite cruelle du fait d'une actualite tragique. Messieurs les legislateurs, la reforme du secteur aerien ne se limite pas a la question d'une meilleure integration economique dans un contexte de liberalisation et de competition exacerbee. Les alliances en cours se doivent d'etre dans une optique de constitution de vastes ensembles regionaux, mais aussi et surtout dans le but de fournir -enfin- un service de qualite aux passagers africains. Est-il besoin de rappeler que le corollaire de la qualite dans ce domaine est aussi la securite? La qualite de service est un gage de fidelite du client et un moteur de croissance commerciale. Un secteur aerien africain sur et competitif serait un facteur important de developpement de nos economies et de nos industries. Pour cette raison, la reforme du secteur aerien ne saurait etre que nigerianne, et ne saurait souffrir d'une catastrophe supplementaire.


3 comments:

christelle a dit…

Voyager en Afrique et particulierement en Afrique sub-saharienne c'est le parcours du combattant ! La premiere fois que j'ai vu de gens manifester leur soulagement d'etre arrives sains et sauf a destination, c'etait il y a quelques annees, lors de l'atterissage d'un vol Camair a l'aeroport de Douala, tout l'avion s'est mis a applaudir, j'etais etonnee. C'est vrai que j'etais jeune et pas tout a fait consciente du danger, mais c'est une scene qui m'a marquee....
La securite aerienne, c'est l'affaire de tous: les pilotes doivent s'assurer que leur machine est praticable, le personnel responsable de la maintenance doit faire son travail de maniere tres consciencieuse, les passagers doivent respecter la franchise de bagages, et surtout les dirigeants et administrateurs de compagnies aeriennes doivent oublier de penser d'abord argent avant de penser securite et service...
Et ceci vaut autant pour le transport aerien que pour le reste. Au Cameroun, les routes tuent chaque jour. Les bus et les voitures sont mal entretenus, les chauffeurs inconscients, les flics vendent la mort a 500 FCFA, les routes alors n'en parlont pas...
Bref, tout ca pour dire qu'en Afrique nous devons penser a developper effectivement le transport aerien partout meme ds les zones moins lucraitves, d'assurer la securite des personnes et des biens comme on dit et de reconcevoir leur vision des affaires, ce n'est pas le profit d'abord mais plutot la securite et le service d'abord, le profit viendra tout seul.

Eddy 2Kid a dit…

C'est là qu'on s'apercoit qu'une grande partie de notre galère vient de la demission de l'etat chez nous.
Car ce que tu demandes, chrystelle, tu demandes à des agents economiques d'etre en mm tps juge et partie.
Une compagnie de transport, comme toute entreprise est là pour faire des benefices. Et il y'en a qui sont près à tuer père et mère pour cela.
Alors tu penses bien: rogner les benefices dans des mesures de securités, certains vont te dire qu'ils preferent jouer avec le feu, et avec la vie des voyageurs.
L'etat n'etant pas là pour siffler le hors-jeu, ils peuvent faire ce qu'ils veulent.

Christelle a dit…

C'est sur que le fait que l'impunite regne est une catastrophe pour les voyageurs...c'est vraiment dramatique.