Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

jeudi, octobre 26, 2006

Un prix de $5 millions pour le meilleur chef d'etat Africain

Un prix de $5 millions pour le meilleur chef d'etat Africain. Le prix a ete cree par le milliardaire soudanais Mo Ibrahim - fondateur de l'operateur de telephonie mobile Cel Tel. Le chef d'etat gagnant devra quitter le pouvoir democratiquement, avoir realise une bonne gestion de son pays sur le plan de la securite, de la sante, de l'education et du developpement economique. En prime, $5 millions sur une periode de 10 ans, et $200,000 a vie. Ainsi, dans l'idee de Mo Ibrahim, ceux qui craignent que la "bonne vie" soit revolue pour eux au terme de leur mandat, auront la possibilite de maintenir un certain train de vie.

D'aucuns critiquent la mesure comme faisant reposer la responsabilite de la mauvaise gestion d'un pays sur un seul homme. Selon Hassan Lorgat, du groupe de lutte anti-corruption Transparency International, interroge par le Guardian, (via Pienso blog)
It targets individuals and at best you can pick a few dozen leaders for the prize and that reaffirms the principle of the ‘big man’,”. “It doesn’t read Africa’s problems correctly. Those who keep governments accountable are ordinary people and that accountability needs to be strengthened. That’s where he should have put his money. Or into the parliaments that could hold leaders accountable.

Fausse bonne idee? La question reste entiere. Affaire a suivre: j'attends avec impatience la nomination du 1er gagnant.

Tags: ,

4 comments:

kim a dit…

La question qui se pose: que va-t-il faire de cet argent?

C'est bien connu que les lauréats des prix Nobel sont invité à investir dans leur cause et non leur biens.

Lydie a dit…

Bon point. La au moins il n y a pas d'incitation "morale" a reverser cet argent aux oeuvres caritatives.

Christelle a dit…

Initiative louable. Seulement, entre 5 millions de dollars sur 10 ans et $200,000 a vie, et je ne sais combien de millions de dollars, voire milliard qu'un chef d'état pourrait tirer des revenus du pétrole ou du bois ds son pays, le choix est vite fait.
Il faut voir aussi qu'a ce niveau la, ce n'est plus seulement l'argent qui les intéresse, mais le pouvoir... Il y a un homme politique camerounais, aujourd’hui décédé qui disait ceci a propos du pouvoir: “Je sortis du salon du Président escorte par le chef de protocole qui se fit relayer par des éléments de la sécurité qui m'ouvrirent la portière du véhicule qui devait me ramener a mon domicile. L'intérieur du véhicule dégageait une odeur de cuir que j'avais oubliée. Je me remis à rêver, répondant à peine aux saluts militaires des éléments de la garde présidentielle. Je recotoyais le pouvoir. Le pouvoir, il faut le vivre, le posséder pour en connaitre les vertus. Le pouvoir, en Afrique c'est plus fort que la richesse, c'est l'autorité suprême, la domination, l'influence, le prestige, la puissance. C'est surtout synonyme de la tyrannie"
Quand on lit ca et qu'on voit un peu ce qui se passe en Afrique, on comprend qu’après, ce n’est plus seulement une histoire d’argent…

christelle a dit…

Il s'agit de Jean Fochive, cette citation est extraite du livre "Les revelations de Jean Fochive" par Frederic Fenkam aux Editions Minsi. Pour ceux que ca interesse, ils peuvent acheter le livre a:
Diffusion: Tamery
19, rue du Chalet
75010 Paris
Tel: 01 48 03 01 36