Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

samedi, octobre 28, 2006

Developpement & histoires de Colibris

Mon ami Luc me faisait part de la récente visite à l’Université de Pittsburgh, du prix Nobel de la Paix 2004, la Kenyanne, Wangari Maathai. Cette dernière était venue présenter sa fondation, le Green Belt Movement, elle a recu un Doctorat Honoris Causa de la même université. Activiste politique, militante pour les droits de l’Homme et l’environnement. Une histoire que Wangari Maathai raconte m’interpelle, elle l’aurait entendue lors d’une visite au Japon.

La forêt est en flamme et les animaux se sauvent, mais le colibri reste derrière et fonce à la rivière, prend de l'eau dans son bec et va le déverser sur le feu et il recommence ce manège. Les autres animaux regardent de loin et se moquent de lui et lui disent que cela ne sert à rien, et le petit oiseau s'arrête un instant pour leur dire "je fais ce que je peux", et repart immédiatement continuer son travail.»

Au delà des slogans et des bonnes paroles, quand il s’agit du développement de l’Afrique, ne devons nous pas être pareils aux colibris et apporter chacun notre écot en faisant a notre niveau ce que nous pouvons?

===

When the forest where the hummingbird lived went up in flames, the other animals ran out to save themselves. But the hummingbird stayed, flying to and from a nearby river with drops of water in its beak to pour on the fire. From a distance, the other animals laughed and mocked it. "What do you think you are doing?" they shouted. "This fire is overwhelming. You can't do anything." Finally, the hummingbird turned to them and said, "I'm doing what I can”.”