Musings on Africa, Politics, Technology, Love, Life and Trifles...

|| Em@il me lymani_at_hotmail dot com ||

samedi, octobre 07, 2006

Carnet de Voyage (3) : La Route de l'Ivoire et des Epices

source: http://www.laroutedelivoireetdesepices.com

Voila que mes peregrinations me menent du cote de la Normandie, et plus precisement en pays de Caux. Ma marraine ayant decide de m'emmener me reposer sur les plages de galets et humer l'air marin a l'abri des grandioses falaises qui caracterisent le pays cauchois. Direction Fecamp, Etretat , la Cote d'Albatre si chere a Guy de Maupassant, Gustave Flaubert ou Gustave Courbet.
Plage en pays de Caux

Scene de campagne normande

Le lendemain, nous entamons
la Route de l'Ivoire et des Epices, qui rappelle que naguere les habitants de ce pays partaient en mer, chercher des tresors dans les pays lointains. En Afrique, ils chargeaient leur cale d'ivoire et aux Ameriques, ils faisaient le plein de morue. Cette magnifique promenade historique nous a menees de plages en ports en abbayes magnifiques. Nous n'avons pas eu le loisir de visiter les chateaux sur la route.

Recit d'etapes:
  • Eglise de la Trinite a Fecamp: c'es le seul vestige medieval du monastere de Fecamp qui nous soit parvenu. L'abbaye de Fecamp fonde par Guillaume de Volpiano a la demande du duc Richard II em 1001. Cette Eglise met magistralement en valeur les 3 personnes de la Sainte Trinite, avec la Tiare du Pere, la Croix du Fils et la Colonne de l'Esprit. Arretez vous aussi devant le Jube, qui, dans les eglises gothiques est la cloture qui separait la nef du choeur reserve au clerge. Le Jube tient son nom de cette simple priere que les fideles faisaient "Jube, domine, benedicere" (Veuillez me benir Seigneur).
  • Palais de la Benedictine d'inspiration gothique et Renaissance. Nous n'avons malheureusement pas pu gouter la liqueur Benedictine, inventee par l'abbe Vincelli en 1510 dans l'abbaye de Fecamp.
  • Eglise Notre-Dame du Bourg-Dun. Les habitants du village y sont extrement sympathiques. Pour en comprendre l'architecture, un tour rapide de l'exterieur est necesaire. L'edifice ancien date du IX siecle, la chaire est plus recente et date du XVIIIeme siecle.
  • Les ponts de Tancarville et de Normandie. Le dernier est pour le moins impressionnant, il est un des plus grands ponts a haubans du monde avec ses 856 metres de travee centrale.
  • Saint-Valery-en-Caux fondee par des moines benedictins en 990. Halte breve pour admirer le port de plaisance et y voir le Trois-mâts Belem amarre. Le Trois-mâts Belem est le dernier des grands voiliers de commerce français du XIXème siècle, encore en navigation. Il rappelle la conquete des richesses outre-mers par la marine commerciale francaise.Le Belem amarre a Saint-Valery-en-Caux.
  • Dejeuner sur le chemin du retour a Honfleur, un port typique de Normandie.

Les emplettes: du caramel mou au beurre Normandie, du Calvados ou de la Benedictine.

Gourmets : un diner a l'Auberge de la Rouge a Fecamp vaut le detour. Le menu y change tous les soirs, et le chef se met en quatre pour que le repas soit une fete. Mention speciale pour la fourme d'ambert sur pain grille a l'ail et compote de pommes.